3/10

Arrière soigné

A l'arrière, cette Mégane RS hérite d'un becquet redessiné afin de générer un meilleur appui aérodynamique. Le bouclier intègre un diffuseur arrière et la sortie d'échappement centrale.
"Le premier critère d’achat dans ce segment c’est la performance, c’est ce qui nous a guidé sur cette nouvelle Mégane RS, explique son chef de projet Grégoire Ginet. Tous les éléments de la voiture ont été pensés en ce sens. Par exemple, le design doit être aussi utile à la performance. Les grilles d’aération sont ainsi de vraies grilles élargies pour que le moteur respire plus. De même, nous avons installé de nouvelles ailes car les voies ont été élargies pour que la voiture soit plus performante".

Renault

Salon de Francfort: nouvelle Renault Mégane RS, plus puissante qu'une Alpine