6/12

Pas question de rouler en Renault américaine

A la suite de cet attentat revendiqué par l'OAS (contre l'indépendance de l'Algérie), le Général se voit proposer une Renault Rambler Ambassador, en version blindé. Mais en bon patriote, le président français n'apprécie pas que ce véhicule soit assemblé avec des pièces détachées en provenance des Etats-Unis, explique Mathieu Geagea, directeur du mémorial Charles de Gaulle.

RMC Découverte

Hitler, de Gaulle, Jean-Paul II et Barack Obama, ces voitures de chefs d’Etat