5/5

Un modèle particulier dans la gamme BMW

Ce Z4 est donc la 3e génération du nom. La dernière s’était vendue en sept ans à un peu plus de 115.000 exemplaires dans le monde, soit un joli succès pour un modèle dont la clientèle s’est progressivement volatilisée après la crise de 2008/2009. Cette deuxième génération de Z4 avait en effet été lancée au mauvais moment: au salon de Détroit 2009, en pleine crise. Elle marquait cependant un virage important car le coupé-cabriolet était signé Adrian Van Hooydonk, l’un de ses premiers modèles pour BMW. Ce deuxième Z4 avait notamment inauguré les nervures sur le capot, et les entrées d’air au niveau du bas de caisse.

Top Gear - BBC

BMW renouvelle son roadster, le Z4