Véhicule occasion
 

Selon une enquête de la répression des fraudes, 47,11% des établissements qui vendent des voitures d'occasion ne respectent pas la législation sur le commerce de ces véhicules de seconde main. Compteur trafiqué, imprécisions sur les modèles ou fausse première main sont monnaie courante.

Votre opinion

Postez un commentaire