Le contrôle technique se passe pour la 1ère fois quatre ans après la date de mise en circulation du véhicule, puis tous les deux ans, avant cette date anniversaire.
 

Rendez-vous incontournable tous les deux ans, le contrôle technique échappe pourtant souvent à la "to-do list" de l’automobiliste. Un tiers des Français l’effectue en retard, ce qui peut avoir des conséquences en matière de sécurité, en plus du risque d'être verbalisé.

Votre opinion

Postez un commentaire