Sec
 

Si le nombre de morts a bien reculé l'an dernier sur les routes de France, il y a eu davantage d'accidents corporels et de blessés hospitalisés. La sécurité routière en profite pour défendre l'abaissement de la vitesse à 80 km/h, toujours très critiquée.

Votre opinion

Postez un commentaire