×
Découvrez l'application
INSTALLER
EP
 

En mettant en avant les bons résultats de la réforme des 80 km/h, le Premier ministre a placé les présidents de départements dans une position inconfortable: à eux d'assumer la responsabilité du relèvement de la vitesse et éventuellement du nombre de morts.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire