× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
RENAULT MAUBEUGE
 

Ce vendredi, Bruno Le Maire a dit redouter une disparition pure et simple de Renault. Mais dans la foulée, le ministre de l'Economie a expliqué que l'usine de Flins ne devait pas fermer. En fait, une faillite du premier constructeur automobile français est politiquement inenvisageable et l'Etat agira en dernier recours pour préserver l'emploi de ce qui reste un fleuron de l'industrie française. 

Votre opinion

Postez un commentaire