"Beaucoup de salariés abusent du système actuel, indiquait en octobre le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe. Chaque année, deux millions de points devraient être retirés mais ne le sont pas".
 

A partir du 1er janvier, les employeurs doivent fournir l’identité des salariés ayant commis une infraction routière avec un véhicule de société. Deux millions de points de permis devraient être retirés chaque année.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire