Le nombre de voitures malussées a bondi au 1er trimestre de 50%, suite à l'entrée en vigueur du nouveau barème du bonus-malus.
 

Le malus n’aura jamais autant rapporté à l’Etat qu’en 2017, avec une recette attendue de 350 millions d’euros. La conséquence d’un nouveau barème qui se déclenche très tôt.

Votre opinion

Postez un commentaire