A Boulogne-Billancourt, les automobilistes qui ne roulent pas seront bientôt payés

Moins de voitures sur les routes entraine moins d'embouteillages, telle est la théorie qui sous-tend le principe du péage positif.
 

Début mai, dans le nouveau quartier du Trapèze à Boulogne-Billancourt, la Société du Grand Paris rétribuera les automobilistes qui ne prennent pas leur voiture aux heures de pointes, à hauteur de 2 euros par trajet évité.

Votre opinion

Postez un commentaire