En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
7/9

Des jokers

Le règlement du WRC est très strict, avec une homologation de nombreuses pièces (70% environ), qui ne peuvent ensuite être modifiées. "Nous disposons cependant de 5 jokers la première année, pour faire des changements, note Alexis Avril. Par exemple, si nous changeons un étrier de frein, c’est considéré comme un joker". Au final, en dehors de la ligne, la voiture n’a bien entendu rien à voir avec la C3 croisée chaque jour dans la rue. Sur cette photo, la pièce en métal, à l'allure de réservoir, sur la ligne d’échappement, n’est elle pas homologuée. Il s’agit d’un silencieux pour atténuer les bruits du moteur lors des essais sur circuit.

D.P.

WRC: dans les coulisses de Citroën Racing